7. L’entretien d’embauche

.
Bravo! Votre dossier a été retenu et vous avez rendez-vous pour un entretien d’embauche. Il s’agit de l’étape décisive qui vous ouvrira peut-être les portes de l’entreprise.

Un entretien d’embauche ne se résume pas à la demi-heure de discussion avec votre éventuel employeur. Vous devez le préparer soigneusement, afin de donner la meilleure image de vous.

Avant l'entretien: une préparation soigneuseUne bonne préparation est absolument indispensable et vous permettra d’être en confiance au moment de l’entretien. Votre interlocuteur le remarquera et aura une image positive de vous.

Faites une liste de vos points forts et de vos points faibles par rapport au poste concerné. Vous saurez ainsi mieux vous mettre en valeur dans la discussion. Pour vos faiblesses, sachez les détournez pour en minimiser la portée (c’est parfois certaines erreurs de parcours qui nous apprennent le plus). Consultez également la liste des questions les plus fréquemment posées lors d’un entretien.

Renseignez-vous sur l’entreprise: ayez une idée de son domaine d’activité, de ses produits, de sa stratégie, du nombre de ses collaborateurs, etc. En sachant cela, vous montrerez que vous vous intéressez à l’entreprise. Préparez également une liste de questions sur l’entreprise et sur le poste en jeu.

Réunissez d’éventuels documents: préparez soigneusement les documents dont vous pourriez avoir à présenter lors de l’entretien (diplômes, présentation de vos travaux, certificats de travail, etc.).

Ayez l’itinéraire en tête: si vous ne connaissez pas le chemin, faites le parcours quelques jours à l’avance. Vous serez ainsi sûr de ne pas arriver en retard le jour J.

Soignez votre apparence. Le recruteur doit tout de suite avoir une bonne image de vous: un habillement et une coiffure soignés sont des éléments capitaux.

Pendant l'entretien Il est courant de dire que les 10 premières secondes de la rencontre sont décisives. C’est pendant ce très court laps de temps que votre interlocuteur va se faire une première image de vous, qui, si elle est mauvaise, sera très dure à faire oublier.

Arrivez à l’heure! 2 minutes de retard peuvent être catastrophiques pour la suite de l’entretien.
Le premier contact est primordial: soyez souriant et proposez une poignée de main ferme à votre interlocuteur.

Parlez clairement: soyez précis, ne vous perdez pas dans des détails ou des discussions qui n’ont rien à voir avec l’entretien d’embauche (débat politique, vos vacances, etc.) Ne faites pas un monologue: l’entretien doit plutôt prendre la forme d’un échange. Pour cela, posez des questions, vous montrerez ainsi votre intérêt pour l’entreprise.

Soyez positif: évitez les termes négatifs tels que « problèmes » ou « échec », évitez de dire que c’est le seul entretien que vous avez obtenu. Si vous devez parler d’un échec particulier, soyez bref et retournez la question à votre avantage en expliquant que c’est souvent en rencontrant des difficultés que l’on apprend le mieux.

Ne bluffez pas: mettre en avant ses qualités ne veut pas dire mentir.

Éteignez votre téléphone mobile: une sonnerie impromptue pendant l’entretien a un effet désastreux!

Faites attention à votre attitude: bien qu’ un peu de nervosité soit tout à fait normal, surveillez tout de même votre attitude: tenez vous droit, regardez votre interlocuteur dans les yeux, ne cachez pas vos mains dans vos poches, etc.

Et après?

N’hésitez pas à relancer votre interlocuteur deux semaines après l’entretien si vous n’avez toujours par reçu de nouvelles de sa part.