21. Avant d’être au chômage

.
Votre employeur vous a annoncé votre licenciement, vous venez de finir vos études ou vous êtes de retour de l'étranger. Bref, vous êtes sans emploi.

Lors de cette situation particulièrement délicate, soyez attentif à plusieurs points:

Délai de congé: a-t-il été respecté?

Assurez-vous que votre délai de congé est respecté. S’il n’est pas mentionné dans votre contrat ou si aucune convention collective de travail n’est applicable, le délai de congé est régi par le Code des obligations:

Au cours de la période d’essai: 7 jours pour la fin de n’importe quel jour
Au cours de la 1ere année de service: 1 mois pour la fin d’un mois
Entre la 2e et la 9e année de service: 2 mois pour la fin d’un mois
Dès la 10e année de service: 3 mois pour la fin d’un mois
En cas de maladie, d’accident, de grossesse, de maternité, ainsi que lors du service militaire, du service civil ou de protection civile, vous bénéficiez d’une protection spéciale contre le licenciement.

Votre délai de congé n’a pas été respecté ?

Avisez immédiatement votre employeur par lettre recommandée, en lui signifiant que vous voulez continuer à travailler.


Recherche d’un nouvel emploi

Vous devez rechercher un nouvel emploi pendant le délai de congé déjà et conserver les preuves de vos démarches (lettres de candidature, offres spontanées, etc.). Sans cela, votre droit aux indemnités de chômage risque d’être suspendu temporairement. Si vous avez quitté votre emploi sans raison valable ou si vous avez donné à votre employeur des raisons de vous licencier, votre droit à l’indemnité sera également suspendu. Dans tous les cas, vous pouvez vous inscrire en tant que demandeur d’emploi pendant le délai de congé déjà. Vous pourrez ainsi bénéficier des conseils de votre ORP en matière de placement et de recherche d’emploi.


Certificat de travail

Un bon certificat de travail est un véritable sésame pour retrouver un emploi. Votre employeur a l’obligation de vous en fournir un, quel que soit le motif de votre départ (licenciement ou départ volontaire).

Il doit contenir au minimum: le nom de l’entreprise et celui du travailleur, sa date de naissance, son origine, ainsi que la nature du travail accompli et la durée de l’emploi.

En général, le certificat est plus complet et contient: une description détaillée du cahier des charges de l’employé, une appréciation de la qualité de son travail et des rapports entretenus avec les collègues et supérieurs.

Un certificat rédigé en termes positifs constitue un atout indéniable dans la recherche d’un nouvel emploi. Vous devez être particulièrement attentif à son contenu et ne pas hésiter à en demander la modification à votre employeur en cas de désaccord.