5. Erreurs à ne pas faire dans une lettre de candidature

.
Appelées communément « lettres de candidature, lettre d’accompagnement ou encore lettre de motivation », elles ont un double objectif : elles doivent donner envie de lire votre CV, et de facto, vous faire obtenir un premier rendez-vous.

TRES IMPORTANT

Pour mieux comprendre ce à quoi votre message est confronté, nous parlons ici de la lettre de postulation. Regardons de près l’objectif ultime de toute forme de communication :
l’esprit humain.

Comme la mémoire d’un ordinateur, l’esprit humain a une encoche ou position pour chaque bit d’information qu’il choisit de retenir. Lorsqu’il est en marche, l’esprit humain est un bloc tout comme un ordinateur. Mais la différence d’une machine qui se doit d’accepter vos entrées.

L’esprit humain rejette par nature toute information qu’il ne peut pas traiter et annule par opposition toute évidence (tout ce qui lui est déjà connu).

Il n’accepte que les informations qui sont en harmonie avec ce qu’il peut comparer.

Tout le reste, par filtrage, est sans importance pour lui.


Manuscrite ou machine, votre lettre doit être adressée de préférence à une personne physique et non à une fonction (M. le directeur du personnel) ou à une personne morale (société Z). Investissez le temps nécessaire pour identifier cette personne si l’annonce à laquelle vous répondez ne vous oriente pas de manière spécifique sur un nom ou un code référence auquel vous allez vous reporter pour répondre. Précisez « en objet » le titre de la fonction pour laquelle vous postulez.

Dès l’entrée en matière, montrez que vous avez cerné dans les grandes lignes les attentes et objectifs visés par la direction. Vous ne quémandez donc pas un job, vous apportez une solution.
Sensibilisez votre destinataire. Signifiez-lui que vous avez une expérience qui devrait être en mesure d’intéresser une société comme la sienne. Invitez-le à prendre connaissance de votre parcours professionnel. Si la nature du poste est commerciale, ne manquez pas de préciser que vous êtes rompus aux négociations. Si la fonction appelle à la conduite des hommes, parlez de la manière dont vous avez encouragé vos collaborateurs dans l’évolution de leurs fonctions respectives.

Montrez-vous disponible et non pas à la disposition ! Tout comme celui de votre destinataire, votre emploi du temps est précieux. Signifiez à qui de droit que vous ne manquerez pas de le rencontrer « à sa meilleure convenance pour un premier échange de vues ».

Concluez poliment. Vous avez le choix entre deux formules : la classique qui donne le change à votre interlocuteur. Vous le remerciez et attendez de ses nouvelles… Ou la méthode qui lui signifie que vous allez le contacter prochainement. Elle nécessite de l’organisation dans la gestion de votre agenda et surtout un sens de l’engagement irréprochable.

Evitez les bis repetita. Une lettre n’est pas un CV. Evitez d’exposer tout le détail de votre parcours de carrière dans votre courrier. Ce n’est pas le but.

Ne chercher pas à vous justifier. Vous ne postulez pas parce que vous êtes au chômage ou parce que vous ne pouvez pas vous réaliser comme vous le souhaitez dans votre fonction actuelle. Vous répondez à une opportunité qui se présente. C’est tout.

Sachez faire preuve de retenue. Ne partagez pas vos convictions profondes, ni toutes les valeurs humaines qui sont les vôtre, dans votre courrier. Votre interlocuteur ne manquera pas de découvrir toutes les facettes de votre personnalité lors d’une première entrevue.

A utilisez si vous êtes habile avec la chose écrite, c’est le post-scriptum. Après la première phrase, c’est la parie d’une lettre la plus lue.