1. Vos obligations

.
Avant votre inscription

Vous devez rechercher un emploi pendant votre délai de congé déjà. Si vous êtes au bénéfice d’un contrat de travail à durée déterminée et que celui-ci ne va pas être reconduit, commencez vos recherches avant le terme de votre engagement. Plusieurs recherches par semaine vous seront en effet demandées. Si vous avez des questions sur le nombre de recherches à entreprendre, contactez l'ORP de votre district. De la même manière, les étudiants doivent entamer les démarches pour trouver leur premier emploi quelques semaines avant la fin de leur formation.Il est important de conserver les preuves de vos démarches (copies de lettres et de réponses, liste des entreprises contactées, etc.) car elles vous seront demandées lors de votre inscription. Si vous ne pouvez fournir ces preuves, votre droit aux indemnités de chômage sera temporairement suspendu.

Pendant votre chômage : vos obligations

Votre conseiller en personnel sera votre partenaire privilégié dans la recherche d’un nouvel emploi. Il vous convoquera régulièrement pour faire le point de la situation, fera avec vous un bilan professionnel, vous proposera des offres d’emploi disponibles, ainsi que des mesures (cours, programmes d’emploi temporaire, etc.) pour augmenter votre aptitude au placement. De votre côté, vous continuerez activement vos recherches, tout en remplissant certaines obligations.
.
.
Vous devrez:

Vous rendre aux entretiens de conseils et de contrôle fixés par votre conseiller en personnel. Toute absence devra être justifiée. En cas de maladie ou d’accident, vous devez prévenir sans tarder votre conseiller en personnel et lui fournir au plus vite un certificat médical.

Accepter tout emploi convenable et suivre les mesures d’insertion auxquelles vous êtes assigné.
remettre à votre conseiller en personnel, chaque mois et sans retard, votre formulaire "Preuves de recherches personnelles d'emploi" correctement rempli. Tout manquement risque d’entraîner une suspension de votre droit aux indemnités de chômage.

Conseils pour la recherche d'un nouvel emploi Voici quelques recommandations pour maximiser vos chances de trouver un travail:

Nombre de recherches: le nombre de recherches effectuées ne constitue pas un critère absolu. Ce n’est pas seulement la quantité, mais aussi la qualité des démarches qui importe. Le nombre d’offres que vous allez faire dépend de votre situation personnelle, de votre âge, de vos qualifications, de la situation de votre profession sur le marché, etc.

Diversifiez vos démarches: ne vous cantonnez pas aux annonces parues dans les journaux. Faites des offres spontanées, inscrivez-vous dans une agence de placement, visitez des entreprises, faites jouer vos relations, etc.

Élargissez votre horizon professionnel: au besoin et pour augmenter vos chances d’engagement vous devez également rechercher un travail hors de votre domaine professionnel.


Télécharger au format PDF (85Kb)
Formulaire de recherches d'emploi

2. Outils de recherche

.
Le marché caché

Les offres d’emploi qui paraissent dans les journaux ne représentent que 30% du marché global du travail en Suisse. Le reste, appelé marché caché, constitue donc un terrain de recherche à ne pas négliger.

Comment exploiter ce marché caché ?

Envoyez des lettres de candidature spontanée, faites savoir à vos relations que vous recherchez un travail, faites-vous recommander par un ami auprès d’une entreprise, etc. En explorant le marché caché, vous bénéficiez d’un avantage de taille: vous êtes le seul à vous présenter, ce qui n’est de loin pas le cas lorsque vous répondez à une annonce parue dans la presse.Les journaux Lorsqu’une entreprise a besoin d’un nouveau collaborateur, elle recherche en premier lieu une solution en interne. Si aucune solution n’est trouvée, elle publie une annonce dans la presse.

Consulter les offres d’emploi dans les journaux vous permet d’accéder en quelques lignes à des informations capitales sur la nature du poste, sur le profil du candidat recherché et sur l’entreprise elle-même. En lisant une annonce, vous bénéficiez déjà d’un maximum d’informations pour préparer votre candidature.

Cependant, cette technique de recherche d’emploi comporte un désavantage de taille: une annonce génère souvent un nombre très élevé de postulations.Beaucoup de quotidiens éditent chaque semaine une rubrique « Emploi » ou un cahier spécial consacré aux annonces. Ne vous limitez pas à la presse quotidienne: élargissez votre champ de recherches aux journaux périodiques, aux revues spécialisées, aux bulletins d’associations professionnelles, aux panneaux d’affichage des grandes entreprises, etc.

Liste des journaux de Fribourg et environs


Les agences de placement

Recourir aux services d’une ou de plusieurs agences de placement maximisera vos chances de trouver un nouvel emploi. Les agences sont nombreuses en Suisse et à Fribourg, ce qui leur permet d’offrir un service de proximité aux candidats qui s’y inscrivent. Vous pourrez bénéficier d’un entretien de conseil, d’un bilan professionnel, etc. De plus, la procédure est souvent gratuite: profitez-en !

Liste des agences de placement du canton de Fribourg


Internet

Internet est devenu un terrain de recherche incontournable pour trouver un travail. En quelques années, les portails de l’emploi se sont multipliés et sont devenus des outils indispensables pour celles et ceux qui visent de nouvelles options de carrière.La plupart des agences de placement offrent aussi leurs services en ligne, où l’on peut s’inscrire et envoyer sa candidature via le net. Nombreuses sont également les entreprises à publier leurs offres d’emploi sur le web avant de recourir à une annonce par voie de presse. Seul bémol, mais de taille: la quantité considérable de données contenues sur le Net rend parfois la recherche longue et fastidieuse. Voici quelques sites répertoriés afin de faciliter vos démarches:

Lien vers les portails emploi

Lien vers les entreprises et administrations

3. Le gain intermédaire

.
Vous avez trouvé un travail, mais il vous apporte un revenu inférieur à vos indemnités?

N’hésitez pas à accepter ce gain intermédiaire car la caisse de chômage complètera votre salaire afin que vous ne soyez pas prétérité (à condition que le gain intermédiaire corresponde à un salaire conforme aux conventions collectives ou aux usages professionnels et locaux).

Les avantages du gain intermédaire


il vous donne la possibilité de maintenir vos qualifications professionnelles, voire d’en acquérir de nouvelles.

il vous permet de mettre un pied dans l’entreprise, ce qui aboutit souvent à un engagement de durée indéterminée.

il compte comme période de cotisation, ce qui vous permet de prolonger ou de renouveler votre droit à l’indemnité.

Gain assuré (GA) (=dernier salaire)
Avec GI = 4000.--
Sans GI = 4000.--

Taux d'indemnisation
Avec GI = 70 %
Sans GI = 70 %

Indemnités mensuelles
Avec GI = 2800.--
Sans GI = 2800.--

Gain intermédaire (GI) = 2000.--

Différence de gain entre le GI et le GA = 2000.--

Compensation par la caisse de chômage= 70 % de GA - GI = 1400.--

Revenu du GI + compensation = 3400.--(bénéfice : 600.--)
Revenu sans GI = 2800.--

il améliore votre revenu: la caisse de chômage vous verse une compensation (le 70% ou le 80% de la différence entre votre gain assuré et le gain intermédiaire) qui accroît le montant de vos indemnités de chômage, comme le montre l’exemple ci-dessous:

Comment procéder?

Si vous êtes en contact avec un employeur pour un travail en gain intermédiaire:
Vérifiez auprès de votre caisse de chômage que votre salaire est conforme aux usages professionnels et locaux. Dans le cas contraire et si vous acceptez quand même le travail, la caisse calculera votre compensation sur la base du salaire usuel.

Avertissez votre conseiller en personnel

Faites remplir à votre employeur l’attestation de gain intermédiaire qui devra ensuite être renvoyée chaque mois à votre caisse de chômage.

4. Le Curriculum Vitae (CV)

.
Lorsque vous postulez pour un emploi, la règle veut que vous envoyez au recruteur votre curriculum vitae généralement accompagné d’une lettre de motivation.

Le CV a pour unique but d’obtenir un entretien d’embauche. Pour cela, il doit retenir l’attention du recruteur et lui donner envie de vous rencontrer.

Règles d'or pour un bon CVRédiger un CV est un exercice délicat. En respectant ces quelques règles, vous augmenterez vos chances de voir le vôtre figurer dans la bonne pile: celle qui vous ouvrira la porte d’un entretien d’embauche.

Le CV doit être dactylographié et non pas rédigé à la main.

Il doit figurer sur 2 pages au maximum (format A4). L’idéal étant de ne pas dépasser 1 page.

Bannissez les fautes d’orthographe et de syntaxe. Une toute petite erreur peut suffire à vous discréditer aux yeux d’un recruteur.

Sa présentation doit être soignée: bannissez les taches et autres ratures.

Il doit être facile à lire: les recruteurs consacrent en général moins d’une minute à la lecture d’un CV. Il doit donc être clair et bien structuré (mettez en évidence les titres et les différentes rubriques). Oubliez les phrases trop longues et les mises en page compliquée.

Soyez positif: mettez toujours en avant vos qualités et ne dévoilez pas vos faiblesses. Inutile de préciser: anglais parlé – non écrit. La première indication suffit.

Ne trichez pas: mettre en avant ses points forts ne veut pas dire tricher. Un mensonge sur vos diplômes ou votre expérience professionnelle sera vite démasqué au cours de l’entretien d’embauche.

Photo: joignez une photo seulement si elle est expressément demandée. Il vaut la peine dans ce cas d’avoir recours à un photographe professionnel.

Comment rédiger un CV Un CV contient en principe les informations suivantes:

Informations personnelles: nom, prénom, adresse et n° de téléphone, éventuellement l’adresse e-mail, date de naissance, nationalité (type de permis pour les personnes étrangères), état civil, nombre d’enfants.

Formation: étape par étape, mentionnez les diplômes obtenus (en commençant par le plus élevé), avec mention du lieu de l’établissement et de l’année d’obtention.

Expérience professionnelle: faites de même avec votre expérience professionnelle, en précisant les dates d’arrivée et de départ, les noms et activités des entreprises, le poste occupé et décrivez brièvement le travail effectué et les responsabilités exercées.

Langues: mentionnez votre langue maternelle et les langues que vous parlez avec leur niveau de maîtrise.

Informatique: indiquez vos compétences en ce domaine.

Activités extra professionnelles: hobbies, sport, activité associative. Faire mention de vos activités peut être d’un atout indéniable. Par exemple, être le président d’une association démontre un esprit de meneur.


Télécharger

CV "tradionnel" (PDF, 69 kb)
Ce CV peut être adressé à n’importe quel employeur.

CV "traditionnel" (DOC, 87 kb)

CV "spécifique" (PDF, 76 kb)
Ce CV décrit plus en détails les expériences concrètes du candidat en fonction du poste pour lequel il postule. Il s’adresse en général à une seule entreprise.

CV "spécifique" (DOC, 88 kb)

5. Erreurs à ne pas faire dans une lettre de candidature

.
Appelées communément « lettres de candidature, lettre d’accompagnement ou encore lettre de motivation », elles ont un double objectif : elles doivent donner envie de lire votre CV, et de facto, vous faire obtenir un premier rendez-vous.

TRES IMPORTANT

Pour mieux comprendre ce à quoi votre message est confronté, nous parlons ici de la lettre de postulation. Regardons de près l’objectif ultime de toute forme de communication :
l’esprit humain.

Comme la mémoire d’un ordinateur, l’esprit humain a une encoche ou position pour chaque bit d’information qu’il choisit de retenir. Lorsqu’il est en marche, l’esprit humain est un bloc tout comme un ordinateur. Mais la différence d’une machine qui se doit d’accepter vos entrées.

L’esprit humain rejette par nature toute information qu’il ne peut pas traiter et annule par opposition toute évidence (tout ce qui lui est déjà connu).

Il n’accepte que les informations qui sont en harmonie avec ce qu’il peut comparer.

Tout le reste, par filtrage, est sans importance pour lui.


Manuscrite ou machine, votre lettre doit être adressée de préférence à une personne physique et non à une fonction (M. le directeur du personnel) ou à une personne morale (société Z). Investissez le temps nécessaire pour identifier cette personne si l’annonce à laquelle vous répondez ne vous oriente pas de manière spécifique sur un nom ou un code référence auquel vous allez vous reporter pour répondre. Précisez « en objet » le titre de la fonction pour laquelle vous postulez.

Dès l’entrée en matière, montrez que vous avez cerné dans les grandes lignes les attentes et objectifs visés par la direction. Vous ne quémandez donc pas un job, vous apportez une solution.
Sensibilisez votre destinataire. Signifiez-lui que vous avez une expérience qui devrait être en mesure d’intéresser une société comme la sienne. Invitez-le à prendre connaissance de votre parcours professionnel. Si la nature du poste est commerciale, ne manquez pas de préciser que vous êtes rompus aux négociations. Si la fonction appelle à la conduite des hommes, parlez de la manière dont vous avez encouragé vos collaborateurs dans l’évolution de leurs fonctions respectives.

Montrez-vous disponible et non pas à la disposition ! Tout comme celui de votre destinataire, votre emploi du temps est précieux. Signifiez à qui de droit que vous ne manquerez pas de le rencontrer « à sa meilleure convenance pour un premier échange de vues ».

Concluez poliment. Vous avez le choix entre deux formules : la classique qui donne le change à votre interlocuteur. Vous le remerciez et attendez de ses nouvelles… Ou la méthode qui lui signifie que vous allez le contacter prochainement. Elle nécessite de l’organisation dans la gestion de votre agenda et surtout un sens de l’engagement irréprochable.

Evitez les bis repetita. Une lettre n’est pas un CV. Evitez d’exposer tout le détail de votre parcours de carrière dans votre courrier. Ce n’est pas le but.

Ne chercher pas à vous justifier. Vous ne postulez pas parce que vous êtes au chômage ou parce que vous ne pouvez pas vous réaliser comme vous le souhaitez dans votre fonction actuelle. Vous répondez à une opportunité qui se présente. C’est tout.

Sachez faire preuve de retenue. Ne partagez pas vos convictions profondes, ni toutes les valeurs humaines qui sont les vôtre, dans votre courrier. Votre interlocuteur ne manquera pas de découvrir toutes les facettes de votre personnalité lors d’une première entrevue.

A utilisez si vous êtes habile avec la chose écrite, c’est le post-scriptum. Après la première phrase, c’est la parie d’une lettre la plus lue.